Accueil du site Armorstat
Armorstat / Atlas / Démographie - Densité / Lamballe Terre et Mer

  Viadeo Partager

Densité de la population de Lamballe Terre et Mer
Dernière mise en ligne : Janvier 2018

Lamballe Terre et Mer compte 67 090 habitants en 2015, soit une densité de 73,5 habitants/km². Elle se positionne à la 4ème place des 8 Epci costarmoricains et à la 39ème place des 59 EPCI bretons pour l’importance de sa densité de population, juste derrière la CC de Saint-Méen Montauban et devant la CC du pays de Dol et de la Baie du Mont St-Michel.

Depuis 2010, la croissance du nombre d’habitants au km² (+ 2,6 hab/km²) est plus forte que celles des Côtes d’Armor (+ 1,0) mais inférieure à celles de la France métropolitaine (+ 2,8) et de la Bretagne (+ 3,5). Comparativement aux autres EPCI bretons, sa progression le classe à la 29ème place derrière la CC du Haut pays Bigouden et juste devant Fougères Agglomération.

Evolutions démographiques comparées entre 1968 et 2015

Sur la période 1968-2015, la croissance de la densité de population de Lamballe Terre et Mer est moins favorable qu’en Bretagne et qu’en France métropolitaine. C’est aussi le cas vis-à-vis de Saint-Brieuc Armor Agglomération, Dinan Agglomération, Lannion-Trégor Communauté et Leff Armor Communauté.

Elle est par contre plus forte qu’en moyenne départementale (+ 16 habitants /km² contre + 13 en 47 ans), la hausse ayant été plus importante sur les deux dernières périodes intercensitaires, notamment entre 1999 et 2010 (+ 9 hab.).

Densité de la population municipale 2015 et évolution depuis 2010

Densité de la population municipale

La maille communale met en évidence une forte disparité entre l’est et l’ouest du territoire.

1 commune se distingue par une très forte densité, 1 802 habitants pour Moncontour. Les 10 autres communes bénéficiant d’un nombre d’habitants supérieur à 100 habitants/km², sont localisées en bordure littorale, à Lamballe et sa périphérie.

Les plus faibles densités touchent surtout l’est et le sud du territoire. 13 communes ont une densité inférieure à 50 habitants, dont 4, Rouillac, Sévignac, Plédeliac et Lanrelas, moins de 30 personnes au km².

Evolution de la densité de population municipale Entre 2010 et 2015, la baisse de population a concerné 10 communes, situées majoritairement dans le sud du groupement. Moncontour est particulièrement affectée avec - 156 hab./km² en 5 ans devant Plémy (- 3,2) Trédias (- 2,7) et Pléneuf-Val-André (- 2,6).

A l’inverse, sur les 30 communes bénéficiant d’une hausse, 20 ont une progression de leur densité supérieure à la moyenne du groupement. Les plus forts gains au km² sont obtenus par Coëtmieux, La Malhoure, Saint-Rieul, Quessoy et Pommeret (> à + 11 hab./km² en 5 ans).
La densité de population :
est le rapport entre la population municipale d’un territoire et la superficie totale de ce territoire. Elle sert à mesurer l'importance de l'occupation d'un territoire par les hommes. Elle est représentée par un nombre d'habitants par kilomètre carré . Le nombre suppose que la population est répartie uniformément sur le territoire, ce qui n'est que rarement le cas (c'est donc une moyenne).

 

Lettres d'information | Contacts | A propos | Aide

Logo CAD