Accueil du site Armorstat
Armorstat / Atlas / Démographie - évolution / CDC du Kreiz-Breizh

  Viadeo Partager

Evolution de la population de la CDC du Kreiz-Breizh
Dernière mise en ligne : Janvier 2018

Avec 18 653 habitants en 2015, la Communauté de communes du Kreiz Breizh (CCKB) se positionne à la dernière place des 8 Epci costarmoricains et à la 50ème place des 59 EPCI bretons pour l’importance de sa population, juste derrière la CC Couesnon Marches de Bretagne.

Depuis 2010, sa population a diminué (- 544 habitants). C’est également le cas pour Guingamp-Paimpol Armor Argoat, Loudéac Communauté - Bretagne Centre et Lannion-Trégor Communauté alors qu’aux niveaux départemental, régional et national, le nombre d’habitants progresse (respectivement + 1,1 %, + 3,0 % et + 2,4 %).

Au plan régional, 14 Epci ont également perdu de la population, la CDC du Kreiz-Breizh se positionnant parmi les plus forts taux de pertes (- 2,8 %) derrière Douarnenez Communauté (-3,8 %) et devant Poher Communauté (- 2,4 %). Par rapport aux communautés ayant une population totale proche, la diminution du nombre d’habitants a été moins forte que celle de Douarnenez Communauté, la population dans les CC du Haut pays Bigouden et de Brocéliande ayant par contre progressées.

Evolutions démographiques comparées entre 1968 et 2015

Sur la période 1968-2015, la CCKB se caractérise par une diminution de sa population (- 7 429 habitants, - 28 %).

Depuis 1999, la baisse semble ralentir ( -945 personnes entre 1999 et 2010 et
- 544 depuis). Elle était, en effet, supérieure à 1 000 habitants pour les périodes intercensitaires antérieures.

Population municipale en 2015

Carte de la population municipale 2014

Au sein du territoire communautaire, les situations sont contrastées.

Rostrenen possède le plus grand nombre d’habitants (3 101 habitants) soit 17 % de la population du territoire.

Les 6 autres communes les plus peuplées, 1 000 à 2 000 habitants, regroupent 47 % de la population. ).

 

 


Evolutions de la population municipale entre 2010 et 2015

Carte d'évolutions de la population municipale entre 2009 et 2014

La croissance démographique bénéficie plus aux communes situées à l’ouest (proximité de Carhaix et de Rostrenen). Seulement 9 communes gagnent de la population, le gain le plus important en nombre d’habitants est de 29 pour Plounévez-Quintin devant Trémargat (+ 28), Paule (+ 27) Trébrivan (+ 25) et Glomel (+ 23).

Les baisses de population concernent 14 communes, dont 8 ont un taux supérieur à la moyenne du groupement. Les pertes les plus importantes, en nombre, affectent surtout les villes les plus peuplées, Rostrenen
(- 206 habitants), Maël-Carhaix. (- 97), St-Nicolas-du-Pélem (- 54), Plouguernevel (- 38) et également Locarn (- 132) et Lanrivain (- 63).

 

 


Définition : La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune, les personnes sans-abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensée sur le territoire de la commune.

 

Lettres d'information | Contacts | A propos | Aide

Logo CAD