Accueil du site Armorstat
Armorstat / Atlas / Emploi / Saint-Brieuc Armor Agglomération

  Viadeo Partager

L'emploi à Saint-Brieuc Armor Agglomération
Dernière mise en ligne : Avril 2018

L'emploi au lieu de travail en 2014

En 2014, avec 65 805 emplois recensés sur son territoire, Saint-Brieuc Armor Agglomération regroupe 30,0 % des emplois du département. A périmètre équivalent, cette proportion a régulièrement augmentée au fil des recensements, elle n’était que de 22 % en 1968.
Carte des emplois au lieu de travail

En 2014, 89,5 % des emplois sont des emplois salariés, pourcentage supérieur à la moyenne départementale (84,2 %).

La répartition par professions et catégories socio-professionnelles montre une sur-représentation des cadres et professions intellectuelles supérieures (12,4 % des emplois contre 10,8 % en moyenne sur le département), mais surtout des professions intermédiaires (28,2 % contre 23,1 %) et des employés (30,5 % des emplois contre 27,7 %).

La part des employés est d’ailleurs plus élevée sur l’agglomération que dans les autres EPCI des Côtes d’Armor. A l’inverse, le poids des agriculteurs exploitants (1,4 %) est le plus bas des EPCI du département.

Evolution de l'emploi au lieu de travail entre 2009 et 2014

Carte d'évolution de l'emploi

Entre 2009 et 2014, l’emploi a reculé de 3,5 % sur l’EPCI (soit - 2 355 emplois), pourcentage plus élevé que la variation moyenne de l’ensemble du département (- 1,5 %).

 

 


Evolution du nombre d’emploi entre 1968 et 2014

Sur une plus longue période (1968/2014), l’évolution de l’emploi est très favorable avec une hausse de 46,7 %, bien supérieure à la progression départementale (+ 8,1 %).

Mise à part une période de stabilisation entre 1982 et 1990, la croissance de l’emploi a été beaucoup plus dynamique jusqu’en 2009 sur l’agglomération que sur les Côtes d’Armor, la Bretagne ou même la France.

Source : INSEE RP

Les emplois selon les principaux secteurs d'activité en 2009 et 2014


Source : INSEE RP

Avec 79,7 % des emplois, la part du secteur tertiaire sur le territoire de Saint-Brieuc Armor Agglomération est la plus élevée de tous les EPCI costarmoricains. Elle est supérieure à la moyenne du département (71,0 %) et toujours en progression avec + 2,1 points depuis 2009 (Côtes d’Armor : + 2,0 points).

Mis à part les activités financières et d'assurance (-0,1 point), les parts des emplois dans les activités tertiaire ssont toutes en hausse par rapport à 2008. A l’inverse, les parts de l’industrie (10,5 % des emplois) et de l’agriculture (2,8 %) sont inférieures à la moyenne des Côtes d’Armor (respectivement 13,7 % et 7,6 %).

Le secteur de l’administration, enseignement, santé, action sociale regroupe 36,7 % des emplois, loin devant le commerce, réparation d’automobiles (14,4 %) et les activités scientifiques, techniques, services administratifs et de soutien (9,8 %).

Comparaison du poids des principaux secteurs d'activités

Indice de spécificité

L'indice de spécificité sectoriel permet de comparer l'importance d'un secteur d'activités dans la zone d'étude à celle des autres territoires. Il est égal à 1 si le secteur a la même importance dans les territoires. Il vaut 0 si aucune activité du secteur n'est localisée dans la zone. Il est inférieur à 1 quand le secteur est peu représenté et supérieur à 1 quand il est très représenté.


Source : INSEE RP

Comparativement aux Côtes d’Armor et à la Bretagne, le territoire de Saint-Brieuc Armor Agglomération se caractérise par une forte spécialisation dans les activités de services (activités immobilières, financières, assurances…) et, à l’inverse, une sous-représentation dans les secteurs industriels (fabrication de matériel électriques, électroniques et informatiques, fabrication de denrées alimentaires, fabrication de matériel de transport), l’information & communication et l’agriculture-pêche.

Indice de concentration de l'emploi en 2014

Carte de l'indice de concentration de l'emploi

L'indicateur de concentration d'emploi mesure le rapport entre le nombre d’emplois total d'un territoire sur le nombre de résidents actifs (ayant un emploi). Cet indicateur permet ainsi d'informer sur l’attractivité du territoire.

À titre d'exemple, quand le nombre d’emplois sur un territoire est inférieur au nombre de résidents actifs, alors ce territoire est qualifié de résidentiel.

 

Lettres d'information | Contacts | A propos | Aide

Logo CAD