Atlas des Côtes d'Armor "Habitat - Logements"

Mise à jour : 07/2017

 

> Le parc de résidences principales représente plus des 3/4 des logements

En 2013, les Côtes d'Armor comptaient 364 601 logements, volume en progression de 5% par rapport à 2009 (Bretagne : +7%). Les résidences principales représentent plus des 3/4 de l'ensemble du parc de logements, volume en progression de 4%. Les résidences secondaires (14,8% du parc) progressent à un rythme comparable (+3%). La proportion de logements vacants (pratiquement 10%) est supérieure à la vacance qualifiée de "raisonnable", fixée généralement entre 6 et 7% (Bretagne : 8%), et progresse deux fois plus vite que l'ensemble du parc de logements.

 

PARC DE LOGEMENTS
Volume en 2013
Part en 2013
Evolution 2009-2013
Résidences principales
275 508
75,8 %
+ 4 %
Résidences secondaires
53 784
14,8 %
+ 3 %
Logements vacants
34 232
9,4 %
+ 10 %
Total
364 601
100 %
+ 5 %

 %)

 

 

 

 

> Une part très significative des résidences secondaires

En 2013, les Côtes d’Armor comptaient 53 784 résidences secondaires (Source FILOCOM). Leur poids dans le parc de logement dépasse les 20% dans la plupart des communes littorales et atteint même plus de 30% sur certaines stations touristiques littorales (Erquy, Saint-Cast-le-Guildo, Perros-Guirec...). Il est également plus important dans les communes du quart sud-ouest des Côtes d'Armor (Kreiz Breizh), secteur privilégié d'installation et d'implantation des Britanniques dans le département.

 

Carte > Poids des résidences secondaires dans l'ensemble des logements communes Côtes d'Armor

 

 

 

 

> La vacance conjoncturelle et structurelle en Côtes d'Armor

En 2013, si le taux de vacance structurelle des logements dans le département (45%) était inférieur à la vacance conjoncturelle (55%), elle a toutefois fortement progressé sur la période 2009-2013. Cette tendance d'évolution du parc de logements en Côtes d'Armor, préoccupante car grandissante, est inadaptée à la demande des ménages compliquant ainsi leur parcours résidentiel.

 

Définition : La vacance conjoncturelle est la vacance de courte durée (moins de trois ans). Cette vacance, qualifiée d’incompressible, signifie qu’un minimum de vacance est nécessaire pour permettre à la fois la fluidité des parcours résidentiels et l’entretien du parc de logements. La vacance structurelle (plus de trois ans). Il s’agit des logements mis sur le marché mais inadaptés à la demande, soit des logements qui ne sont plus proposés sur le marché.

 

 

Haut page

 

 

Le taux de vacance moyen du parc de logements départemental (9,3%) cache de fortes disparités selon les territoires. Inférieur à 6% dans les communes périphériques des principales villes du département (Saint-Brieuc, Dinan, Guingamp, Lannion...) ou dans les communes littorales de la Côte-de-Penthièvre, il est, à l'inverse, supérieur à 7% dans les villes-centre et dépasse 10% dans la plupart des communes situées au sud de la RN12, territoire principalement rural.

 

Carte > Evolution des logements vacants communes Côtes d'Armor

Carte > Taux de vacance communes Côtes d'Armor

 

> Une très large majorité de propriétaires occupants (Sources : FILOCOM, ADIL 22)

Les ménages propriétaires de leur logement représentent 70,7% du parc résidentiel (+4% entre 2009 et 2013), loin devant les locataires du parc privé (19,7%) en progression de 6%. La proportion d'occupants de logements sociaux (6,5% du total) tend à se stabiliser. A noter que 3 ménages sur 5 en Côtes d'Armor répondent aux critères d'accès à un logement social.

 

OCCUPATION DU PARC DE LOGEMENTS
Volume en 2013
Part en 2013
Evolution 2009-2013
Propriétaires occupants
194 758
70,7 %
+ 4 %
Locataires du parc privé
54 345
19,7 %
+ 6 %
Locataires du parc social
18 023
6,5 %
+ 0,4 %

 

 

 

> 21 576 logements en copropriétés en Côtes d'Armor

Cette catégorie représente 8% de l'ensemble du parc résidentiel du département. Près de la moitié des copropriétés comprennent 10 à 49 logements. L'autre moitié est répartie à parts relativement égales entre petites et grandes copropriétés.

 

 

 

> 7 541 transactions immobilières en Côtes d'Armor en 2014 (Sources : DVF, ADIL 22)

Le marché des ventes de bâtis et terrains à bâtir 2014 est en recul de 7% par rapport à 2013. 66% des transactions concernent les maisons anciennes, devançant largement les terrains à bâtir (18,6%) et les appartements anciens (10,3%). 25 transactions seulement ont concerné les appartements en VEFA en 2014.

 

Définition : Acheter sur plan, c’est se porter acquéreur d’un logement qui n’est pas encore construit ou dont la construction n’est pas terminée. On parle juridiquement de « vente en l’état futur d’achèvement » ou de VEFA.

 

 

Haut page

> Le marché immobilier en Côtes d'Armor (Sources : DVF, ADIL 22)

Les biens dont le prix de vente médian est le plus élevé sont les appartements en VEFA (achat sur plan) : 3 228 € le m², valeur en augmentation de 13% entre 2013 et 2014. Sur la même période, le coût médian au m² des maisons anciennes a reculé de 4% et s'est stabilisé en ce qui concerne les appartements anciens. Le prix médian au m² des maisons en VEFA (1 892 € en 2013) est bien plus élevé que celui des maisons anciennes (1 340 € en 2014).

 

MARCHE IMMOBILIER EN COTES D'ARMOR
Prix médian au m² en 2014
Evolution 2013-2014
Maisons anciennes
1 340 €
- 4 %
Maisons en VEFA
NC
NC
Appartements anciens
1 600 €
+ 0 %
Appartements en VEFA
3 228 €
+ 13 %

 

> Le marché des terrains à bâtir en Côtes d'Armor (Sources : DVF, ADIL 22)

Le prix de vente médian des terrains à bâtir en Côtes d'Armor a progressé entre 2013 et 2014 (+4%) alors que la surface médiane des terrains à bâtir s'est réduite. Elle était de 650 m² en 2014, superficie en baisse de 9% par rapport à 2013.

 

MARCHE DES TERRAINS A BATIR EN COTES D'ARMOR
Indicateurs 2014
Evolution 2013-2014
Prix de vente des terrains
40 000 €
+ 4 %
Surface médiane des terrains
650 m²
- 9 %

Haut page

 

Navigation dans l'Atlas des Côtes d'Armor :
TERRITOIRES - INFRASTRUTURES   ECONOMIE - EMPLOI  

Organisation territoriale, zonages - Infrastructures...

 

Etablissements - Emploi - Marché du travail - Commerce extérieur...

 
DEMOGRAPHIE - POPULATION   FILIERES ECONOMIQUES  

Evolution de la population - Densité - Soldes naturel et migratoire - Structure par âge - Ménages - Actifs occupés - Logements - Enseignement supérieur et recherche...

 

Agriculture - Industrie - Construction - Secteur tertiaire - Agroalimentaire - Mer - Tourisme...

 

> Atlas des Communautés de communes et d'agglomérations des Côtes d'Armor > Lien

Haut page