Atlas des Côtes d'Armor

> L' Agroalimentaire (en cours d'actualisation !)

Mise à jour : 03/2022

Navigation Atlas des Côtes d'Armor et des EPCI Costarmoricains


> Voir aussi la rubrique "Agriculture" : Précisions sur les productions agricoles et outils de transformation en Côtes d'Armor > Lien

1/4 des établissements industriels

La filière agroalimentaire Costarmoricaine a longtemps été caractérisée par la prédominance du système coopératif. Créées à l’origine dans des activités d’approvisionnement et de concentration de l’offre, les coopératives ont progressivement investi dans des outils de transformation afin de sécuriser les débouchés de leurs adhérents et fabriquer des produits de plus en plus élaborés. Ces 20 ou 30 dernières années ont été marquées, en Côtes d'Armor comme ailleurs, par une diminution du nombre des coopératives agroalimentaires et, parallèlement à cela, par le biais d'unions, fusions et acquisitions, au développement de grosses unités coopératives qui incluent des investisseurs privés dans leur structure juridique et financière.

857 établissements agroalimentaires étaient recensés en Côtes d'Armor en 2019 (filière "Fabrication de denrées alimentaires et boissons), représentant près d'1/4 des établissements industriels du département (1,5% de l'ensemble des établissements). La branche Fabrication de produits de boulangerie-pâtisserie et de pâtes alimentaires regroupe à elle seule 494 établissements (57,6% du total), loin devant les filières de Transformation, conservation de viande et préparation de produits à base de viande (113, 13,2%), de Fabrication d'aliments pour animaux (70, 8,2%) ou d'autres produits alimentaires (66, 7,7%), les autres filières comptant chacune moins de 50 établissements.

L'agroalimentaire Costarmoricain est constitué très majoritairement de petites entreprises : 80% emploient moins de 10 salariés, proportion cependant moins importante que pour l'ensemble du secteur industriel (87%) et des activités économiques (94%). 57 établissements de 50 salariés ou plus sont recensés (dont 14 de plus de 200 salariés), soit 6,7% seulement du total des établissements agroalimentaires. Ces grands établissements appartiennent aux filières de Transformation et conservation de viande et de préparation de produits à base de viande, de Fabrication d'aliments pour animaux, de produits de boulangerie-pâtisserie et de pâtes alimentaires, d'autres produits alimentaires, de produits laitiers ainsi que de Transformation et conservation de fruits et légumes.

Les territoires Costarmoricains les plus pourvus en établissements agroalimentaires de plus de 50 salariés sont Loudéac Communauté, Guingamp Paimpol Agglomération, Saint-Brieuc Armor Agglomération, Dinan Agglomération et Lamballe Terre et Mer. Peu présents sur les territoires de Leff Armor Communauté et du Kreiz-Breizh, ils sont totalement absents de celui de Lannion-Trégor Communauté. Les 14 établissements les plus importants (200 salariés et plus) sont localisés à Loudéac (2), Saint-Agathon (2), Lamballe-Armor (2), Le Mené, Guerlédan, Trémorel, Créhen, Guingamp, Lanfains, Trégueux et Yffiniac.

 

REPARTITION DES ETABLISSEMENTS AGROALIMENTAIRES
Nombre d'établissements
en 2019
Répartition (%)
Transformation et conservation de la viande et préparation de produits à base de viande
113
13,2 %
Transformation et conservation de poisson, de crustacés et de mollusques
18
2,1 %
Transformation et conservation de fruits et légumes
20
2,3 %
Fabrication d'huiles et graisses végétales et animales
1
0,1 %
Fabrication de produits laitiers
21
2,5 %
Travail des grains ; fabrication de produits amylacés
11
1,3 %
Fabrication de produits de boulangerie-pâtisserie et de pâtes alimentaires
494
57,6 %
Fabrication d'autres produits alimentaires
66
7,7 %
Fabrication d'aliments pour animaux
70
8,2 %
Fabrication de boissons
43
5,0 %
Total
857
100 %

Une progression du stock d'établissements agroalimentaires

Entre 2009 et 2019, le stock d'établissements agroalimentaires a connu une évolution irrégulière. Le nombre d'établissements en Côtes d'Armor a progressé au terme de cette période de 2,1% (+17 établissements), taux quasiment identique à celui de la Bretagne (+2%, +90 établissements). Les créations d'établissements intervenues en Ille-et-Vilaine (+71, +6,2%) et Morbihan (+42, +3,9%) ont largement compensé les pertes constatées en Finistère (-40 établissements, -3,4%). Comparativement aux évolutions observées en Côtes d'Armor pour le secteur industriel dans sa globalité (+31% d'établissements) et pour l'ensemble des établissements tous secteurs confondus (+23%), l'évolution du tissu agroalimentaire Costarmoricain est relativement atone.

Evolution en dents de scie des créations d'établissements

En 2021, 72 établissements du secteur Fabrication de denrées alimentaires et boissons ont été créés en Côtes d'Armor (13,6% des créations d'établissements industriels du département et 18,7% des créations dans le secteur des IAA à l'échelle Bretagne). Au cours de la dernière décennie, le rythme de créations d'établissements dans le département a été très irrégulier, bien davantage qu'il ne l'a été à l'échelle régionale et nationale ou qu'il ne l'a été pour l'ensemble des établissements ou les seuls établissements industriels des Côtes d'Armor. Les niveaux les plus bas ont été atteints en 2013 et 2015 (respectivement 38 et 33). Depuis, le nombre de créations d'établissements agroalimentaires a progressé (+23% entre 2016 et 2019) pour diminuer en 2020 (-15%) et progresser de nouveau en 2021 (+57%).

En fin de période (2021), le volume annuel de créations d'établissements agroalimentaires en Côtes d'Armor a largement dépassé son niveau de 2010 : +60 pts par rapport à l'indice base 100 de 2010 (Bretagne : +60,8 pts, France métropolitaine : +88,4 pts). Parmi les 72 établissements créés en 2021, les principales activités concernées sont la Boulangerie, pâtisserie (16), la Fabrication de bière (8), la Transformation et conservation de la viande de boucherie (7), la Production de boissons alcooliques distillées (5), la Charcuterie (4), la Pâtisserie (4), la Fabrication industrielle de pain et de pâtisserie fraîche (4), la Transformation et conservation de fruits (4) et ainsi que la Fabrication de biscuits, biscottes et pâtisseries de conservation (4).

 

Haut page

5e employeur du département

Avec 16 676 emplois salariés en 2020, les IAA représentent 8,5% des emplois salariés du département (Insee, Estimations d'emplois), volume qui en fait le cinquième secteur d'activité employeur après le Commerce et la Réparation d'automobiles (12,7%), les Activités de services administratifs et de soutien (11,4%), l'Administration publique (10,8%) et l'Hébergement médico-social et social et action sociale sans hébergement (10,2%). Au sein du secteur industriel, l'agroalimentaire concentre 55,3% des emplois, proportion la plus élevée en Bretagne (moyenne régionale : 41,3%).

POIDS DES EMPLOIS AGROALIMENTAIRES
Emplois salariés
secteur IAA en 2020
Emplois salariés
Industrie
Part IAA
Total emplois
salariés
Part IAA
Côtes d'Armor
16 676
30 148
55,3 %
195 883
8,5 %
Finistère
16 882
45 335
37,2 %
324 026
5,2 %
Ille-et-Vilaine
19 800
56 812
34,9 %
452 606
4,4 %
Morbihan
18 413
41 573
44,3 %
250 810
7,3 %
Bretagne
71 771
173 868
41,3 %
1 223 325
5,9 %
France métropolitaine
576 715
3 066 526
18,8 %
24 586 992
2,3 %

 

Evolution favorable de l’emploi malgré un contexte de crise

Ainsi que constaté pour l'ensemble des secteurs d'activité, ou seulement industriels, l'emploi salarié agroalimentaire connait une évolution favorable depuis 2014. La progression intervenue entre 2014 et 2020 (+12,9%) est même nettement supérieure à celle de l'ensemble de l'emploi salarié (+4,5%). Le rapprochement de certains industriels agroalimentaires avec certains groupes de la grande distribution (Leclerc, Système U…) explique en partie cette évolution.

 

 

Une centaine d'établissements de plus de 20 salariés

Parmi les 857 établissements répertoriés dans le secteur de la Fabrication de denrées alimentaires et de boissons figure un grand nombre d’établissements qui relèvent davantage en réalité de l’artisanat (494 établissements principalement dans les secteurs boulangeries, boucheries, pâtisseries… dont 23 seulement emploient plus de 20 salariés) que des IAA proprement-dites, au sens où elles sont généralement considérées.

La filière Viande, notamment le segment Abattage-transformation, regroupe plus du quart (29,1%) des 103 établissements agroalimentaires de plus de 20 salariés. L'Alimentation animale et la Fabrication industrielle de pains, pâtisseries, biscuits et crêpes sont les second et troisième secteurs les plus représentés. Ces trois branches d'activités regroupent près des 3/4 des établissements de plus de 20 salariés présents en Côtes d'Armor. A noter que la majorité des grands établissements agroalimentaires (plus de 20 salariés et surtout plus de 50 salariés) se situe dans le triangle Guingamp, Lamballe-Armor, Loudéac. Les plus importants (Cooperl Arc Atlantique à Lamballe-Armor, Kermené à Le Mené, Groupe Le Graët à Guingamp, Laiterie Nouvelle de l'Arguenon à Créhen et STB à Yffiniac) emploient chacun plus de 500 salariés.

Accès cartes Armorstat
Industries agroalimentaires, établissements de 50 salariés et plus EPCI

> Voir aussi la rubrique "Agriculture" : Précisions sur les outils de transformation agroalimentaires en Côtes d'Armor > Lien

Haut page

Un développement agroalimentaire très variable selon les territoires

Les sources les plus récentes relatives aux établissements agroalimentaires employeurs recensent 522 établissements actifs pour 11 238 salariés (Urssaf, 2020), effectif qui en fait le 4e secteur employeur du département (9,2% des effectifs salariés privés pour seulement 3,8% des établissements des Côtes d'Armor). L'activité Transformation et conservation de viande et préparation de produits à base de viande concentre le volume d'emplois le plus important (5 048 répartis dans 61 établissements), loin devant les filières Fabrication de produits de boulangerie-pâtisserie et de pâtes alimentaires (2 910 salariés, 347 établissements), Fabrication d'autres produits alimentaires (1 698 salariés, 41 établissements) et Fabrication d'aliments pour animaux (917 salariés, 27 établissements).

L’activité et les emplois agroalimentaires sont plus ou moins présents dans la moitié des communes du département (164 sur 348). La filière est fortement implantée dans certaines communes des Côtes d'Armor et constitue alors souvent l’activité économique majeure avec une proportion d'emplois dans la filière qui dépasse 50% voire, dans quelques cas, 70% ce qui participe à la fixation et au maintien des emplois dans de nombreuses communes rurales et sur l'ensemble du département. Ainsi, les plus gros effectifs salariés sont situés dans les communes de Le Mené (2 312 salariés), Yffiniac (910), Saint-Agathon (794), Loudéac (623) et Guerlédan (450), Trémorel (388) et Lamballe-Armor (349), toutes situées dans la portion centrale du département (Cf. NB ci-dessous). Les activités et emplois agroalimentaires sont, à l'inverse, moins présents à l'est et à l'ouest des Côtes d'Armor, en particulier sur le territoire de Lannion-Trégor Communauté.

NB : Les données Urssaf utilisées ici (y compris pour les cartes ci-dessous) sous-estiment une part importante des effectifs salariés agroalimentaires de certaines communes dans la mesure où elles ne tiennent pas compte des emplois des coopératives agricoles (Cooperl Arc Atlantique, Le Gouessant...) qui relèvent de la MSA (données non disponibles).

Survolez la carte (animation)

Accès cartes Armorstat
Effectifs salariés du secteur privé dans l'agroalimentaire
Nombre d'établissements du secteur privé dans l'agroalimentaire
Poids des effectifs salariés de l'agroalimentaire dans le total des effectifs salariés du secteur privé

Publication > L'agriculture et les industries agro-alimentaires en Côtes d'Armor

Voir aussi la rubrique "Agriculture" : Précisions sur les productions agricoles et outils de transformation en Côtes d'Armor > Lien

Haut page

Plus de 4 milliards de chiffre d’affaire

On estime généralement que les activités réunies de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire représentent 28% du chiffre d’affaire global de l'économie Costarmoricaine. La filière IAA a réalisé en 2012 un chiffre d’affaire de 4 milliards d’€, soit environ 17% du CA global des entreprises du département. Ce volume est inférieur de 13% à la moyenne constatée sur la période 2007-2011. Des données récentes de l'Insee (mai 2020) concluent à une baisse de 4% d'activité du secteur agroalimentaire au 4e trimestre 2020 comparativement au 4e trimestre 2019 du fait de la crise sanitaire de la Covid-19, baisse relativement limitée comparativement à beaucoup d'autres secteurs d'activités.

Parmi les entreprises agroalimentaires bretonnes ayant réalisé un chiffre d'affaire supérieur à 100 millions d'€ (Palmarès 2021-2022 des entreprises bretonnes, CCI Bretagne), 14 sont localisées en Côtes d'Armor, la Cooperl Arc Atlantique et Kermené étant les deux premières entreprises du département en termes de CA (respectivement 1,8 et 1,1 milliards d’€ en 2020).

Moteur du développement économique départemental, et en particulier de certains territoires, les IAA ont réalisé de nombreux investissements ces dernières années (2016-2019) généralement suivis d'embauches. Parmi les plus importants, ceux réalisés par Les Celliers Associés à Pleudihen-sur-Rance (10 Millions d'€), Gélagri à Loudéac (7 M€), Inariz à Lamballe (5 M€), la Société Vitréenne d'Abattage Jean Rozé à Trémorel (4,8 M€), BIO 3G à Merdrignac (3,5 M€) ou encore les Aliments Le Men à Saint-Brandan (2 M€). Les prévisions d'investissement formulées début 2020 par les chefs d’entreprises sont à relativiser du fait des mesures successives de confinement prises par le Gouvernement, lesquelles ont eu un impact négatif direct et important sur l’activité économique actuelle et des mois à venir. En 2020, dans le contexte de développement de la pandémie, une part importante des décisions d'investissements ont été remises à plus tard.

Alors que l'Observatoire des industries misait sur un repli des investissements des industries agroalimentaires françaises en 2019, les IAA Betonnes et Costarmoricaines ont fait preuve de vigueur.

Ci-dessous les principaux investissements réalisés en 2019 par sous-secteur industriel (NB : partie en cours de création !) :

Dans le secteur de la Nutrition animale, les investissements se concentrent sur l'amélioration de la traçabilité, la gestion du stockage et de la logistique et l'adaptation à l'augmentation de la segmentation des produits (bio...). Le groupe CCPA, basé à Janzé, vient d'inaugurer un nouveau site industriel à Trégueux (10 M€) pour sa filiale Deltavit, spécialisée dans les produits pour la nutrition animale sous différentes formes (liquides, gels, poudres solubles, comprimés et galets effervescents) ;

Dans la Filière porcine, la Cooperl dispose désormais d'une unité collective de méthanisation Émeraude Bioénergie (17 M€) à Lamballe-Armor. L'abattoir multi-espèces familial de Quintin Viandes projette quant à elle une extension de ses locaux avec une salle de découpe de viandes complétée par un point de vente et un circuit de visite (1,2 M€). L'entreprise a également modernisé cette année sa station d'épuration (100 K€);

Dans le secteur des Oeufs et ovoproduits, la société Le Helloco, spécialisée dans la production de dindonneaux et d'oeufs de dinde à couver, a investi dans un nouveau site de production à Ploeuc-sur-Lié (1 M€). Par ailleurs, un autre investissement (3,4 M€) est en cours dans le centre de conditionnement Costarmoricain d'Ovoteam à Plaintel ;

Dans le secteur laitier, le Groupe coopératif Laïta a entamé un changement stratégique basé sur une réduction de la dépendance à la grande distribution française et la diversification de ses activités. Le groupe a ainsi investi (2,5 M€) sur le site de l'Armoricaine Laitière à Lanfains afin de le moderniser (nouveaux équipements pour la production de yaourts à boire et le développement de la production de mélanges de fromages râpés). L'entreprise familiale Marie Morin, qui produit des desserts frais haut de gamme, prévoit également des investissements pour développer les capacités de production de son unité Costarmoricaine à Quessoy : 6,5 M€, dont 1,5 M€ pour des équipements, qui se rajoutent à d'autres investissements réalisés ces dernières années (4,5 M€). Plus modestement, la marque de yaourt La Ferme d'Anscaire à Trégueux a investi 1 M€ dans la création de son propre atelier ;

Dans le secteur de la Viande de volaille, la SARL du Parc de la Pérousse, spécialisée dans l'abattage et la transformation de volaille, a investi 630 K€ dans l'agrandissement de ses locaux à Loudéac ;

Dans le secteur des Plats cuisinés et traiteurs, Stalaven, filiale du Groupe coopératif Euralis et de sa branche alimentaire Les Ateliers Culinaires, est en ordre de marche au lendemain de son investissement (5 M) dans la rénovation de l'atelier pâtisserie salée afin d'optimiser ses flux logistiques ;

Dans le secteur des Boissons, Biogroupe a investi 500 K€ à Erquy dans une embouteilleuse pour augmenter sa production de Kombucha. La société Costarmoricaine est également en cours de développement d’un atelier dédié à la fabrication de desserts végétaux qui devrait voir sa surface doubler en 2020. L'investissement est en cours de chiffrage. La Distillerie Warenghem étend sa surface de commercialisation (2 M€) à Lannion dans les Côtes d'Armor. La coopérative Les Celliers Associés projette l'acquisition d'une cuverie à Pleudihen-sur-Rance dans les Côtes d'Armor en 2020 et un investissement sur sa ligne d'embouteillage en 2021 (4,5 M€).
- Dans la branche boulangerie-viennoiserie-pâtisserie, chez la costarmoricaine Crêperie Jarnoux, son site de Lanjouan, spécialisé en produits frais, a été entendu et ses capacités de production développées. Sur son site de La Tourelle, Le Monde des Crêpes, spécialisé en produits surgelés, deux nouvelles lignes sont envisagées en 2020 et 2021 à Lamballe. Reprise en début d'année, la crêperie Les Saveurs de Haute Bretagne, située à Guerlédan dans les Côtes d'Armor, a réalisé un investissement de 650 000 €afin d'agrandir l'usine,d'optimiser les flux logistiques, d'augmenter la surface des chambres froides et de créer de nouveaux bureaux et locaux sociaux.
- Dans le secteur des légumes transformés, Douar Den, la SCIC de production et de commercialisation de pommes de terre et de légumes racines bio basée à Saint-Nicolas-du-Pélem dans les Côtes d'Armor, s'est diversifiée dans la fabrication de soupes pour réduire le gaspillage alimentaire. Elle termine un programme d'investissement de 4,5 M sur trois ans. Dans son unité de transformation de pommes de terre, à Lamballe le groupe coopératif costarmoricain Le Gouessant investit 3 M€ pour développer sa capacité de production.
- Après une année très dynamique en investissement en 2018, le secteur des produits de la mer poursuit sa consolidation avec dela réorganisation des structures pour accroître leur compétitivité. Les filiales costarmoricaines du groupe Le Graët, Gallen (découpe, filetage de poissons) et Pêcherie d'Armorique (transformation produits de la mer) ont bénéficié de 2,7 M€ d'investissement pour de nouveaux ateliers réaménagés à Erquy. Luximer, spécialiste de la vente en ligne de produits de la mer(crustacés et coquillages), déménage de Lanmodez à Saint-Quay-Portrieux dans un nouveau bâtiment costarmoricain de 750 m² (1,5 M€) qui comprend un centre de transformation et de préparation de commandes ainsi qu'une salle de restaurant, une boutique et un espace dédié aux séminaires d'entreprises.

Haut page

1er secteur exportateur du département

La valeur des exportations agroalimentaires s'est élevée à 657 Millions d’€ en 2021, soit 51% de la valeur globale des exportations Costarmoricaines. Après des années de croissance soutenue, les exportations ont reculé entre 2013 et 2016, l'année 2017 ayant marqué le retour à la croissance (+2,7% par rapport à 2016). Des 4 principaux produits exportés, trois sont issus du secteur agroalimentaire : Viande et produits à base viande (408 M€), Aliments pour animaux (66 M€) et Produits laitiers (56 M€). Si les 3 premiers produits importés en Côtes d'Armor ne concernent pas les IAA, les Produits à base de fruits et légumes (47 M€) ainsi que la Viande et produits à base de viande (46 M€) figurent parmi les principales importations.

Un seul établissement des Côtes d'Armor se situe dans le top 10 des entreprises agroalimentaires exportatrices bretonnes (Palmarès 2021-2022 des entreprises bretonnes, CCI Bretagne). il s'agit de Hubbard (Le Foeil), qui est placée au 8e rang (perte de 4 rangs). En 2020-2021, le top 10 comptait également ISA (Ploufragan) et Hendrix Genetics France (Ploufragan) qui étaient placées respectivement aux 7e et 8e rangs. D'autres entreprises réalisent également une part importante de leur CA à l'exportation : Cooperl Arc Atlantique (Lamballe-Armor), Groupe Le Graët (Guingamp), SAS Loudéac Viandes (Loudéac), Farmor (Saint-Agathon), Groupe Loc Maria Biscuits (Lanvallay).

En 2021, l’Allemagne, l’Espagne, l’Italie ainsi que la Chine et le Royaume-Uni étaient les cinq principaux pays vers lesquels étaient exportés les produits des IAA. La Viande et produits à base de viande, les Aliments pour animaux, les Produits laitiers et les Produits de boulangerie-pâtisserie et pâtes alimentaires sont les principaux produits exportés vers ces pays. A noté que les pays de l'Union Européenne (14 membres) sont destinataires de près de la moitié des exportations des produits IAA (45,5%), les Produits laitiers étant principalement exportés vers ces pays (84%) et très peu le Royaume-Uni et pour 2021 aucune exportation vers la Chine. Pour la Viande et produits à base de viande, 43% des exportations se font vers l'UE (14 membres) alors que la part n'est que de 31% pour les Aliments pour animaux.


> Retour navigation Atlas des Côtes d'Armor > Lien
> Voir aussi la Conjoncture économique et sociale du département > Lien
> Voir aussi la rubrique "Agriculture" : Précisions sur les productions agricoles et outils de transformation en Côtes d'Armor > Lien