Atlas des Côtes d'Armor

> L' Emploi (Recensement population)

Mise à jour : 07/2022

Navigation Atlas des Côtes d'Armor et des EPCI Costarmoricains

 

NB : Deux sources Insee différentes (et non comparables) sont utilisées sur Armorstat : Le Recensement de population (données utilisées sur cette page) et les Estimations d'emploi (autre page de l'Atlas).

Evolution de l'emploi au lieu de travail entre 2013 et 2019

En 2019, les Côtes d’Armor comptaient 219 800 emplois au lieu de travail, soit une perte de 247 emplois par rapport au recensement de 2013 (Insee, RP). En France métropolitaine, 52 autres départements sont également concernés par une diminution du nombre d'emplois, 43 par une hausse dont l'Ille-et-Vilaine (+25 082 emplois), le Morbihan (+2 841 emplois) et le Finistère (+169 emplois). En 5 ans, l'évolution constatée en Côtes d’Armor a été de -0,1% alors qu'elle est positive en Bretagne (+2,1%) et en France métropolitaine (+1%). Les évolutions sont cependant variables selon les territoires. 213 communes du département ont été touchées par une baisse parmi lesquelles Saint-Brieuc et Guingamp qui cumulent une perte de 2 424 emplois soit 28,6% des pertes totales constatées en Côtes d'Armor.

Si la progression du nombre d’emplois au lieu de travail sur la période 1968-2019 a été sensible en Côtes d’Armor (+8,4%), elle s'avère cependant nettement inférieure à celle observée en Bretagne (+34%) ou en France métropolitaine (+31%). Au total, le département représente 5% des gains d’emplois en Bretagne au cours de cette période contre 56% pour l'Ille-et-Vilaine, 22% pour le Morbihan et 17% pour le Finistère.

Survolez la carte (animation)

 

Accès cartes Armorstat
Evolution de l'emploi total au lieu de travail
Part des emplois salariés das l'emploi total

 

Cartes complémentaires à celles d'Armorstat obtenues à partir du site Insee Statistiques locales

       

     

       

Haut page

 

Répartition et évolutions territoriales des emplois au lieu de travail en 2019

Les données obtenues à l’occasion des recensements de population permettent d’établir des cartes d’implantation et d’évolution des emplois selon les territoires (Insee, RP). En Côtes d'Armor, les emplois tendent à se concentrer dans et autour des principaux pôles urbains du département : Saint-Brieuc, Lannion, Guingamp, Dinan, Lamballe et Loudéac. A l’échelle intercommunale, l’évolution de l’emploi au cours de la période 2013-2019 a globalement davantage profité à la portion est du département. Les territoires de Dinan Agglomération et de Lamballe Terre et Mer enregistrent les progressions les plus significatives. L’ouest du département se caractérise, à l'inverse, par des pertes d’emplois notamment sur Saint-Brieuc Armor Agglomération, Lannion-Trégor Communauté et Leff Armor Communauté (plus de 380 emplois perdus par chacun de ces territoires).

Survolez la carte (animation)

Accès cartes Armorstat
Emploi total au lieu de travail
Evolution de l'emploi total au lieu de travail
Part des emplois salariés dans l'emploi total

Haut page

EPCI
Emploi au lieu de
travail 2013
Emploi au lieu de
travail 2019
Evolution
2013-2019
Evolution
2013-2019
(en %)
Saint-Brieuc Armor Agglomération
66 860
66 128
-732
-1,1 %
Lannion-Trégor Agglomération
33 155
32 674
-481
-1,5 %
Dinan Agglomération
31 775
32 719
+944
+3,0 %
Guingamp-Paimpol Agglomération
26 369
26 424
+55
+0,2 %
Lamballe Terre & Mer
22 100
23 029
+929
+4,2 %
Loudéac Communauté - Bretagne Centre
23 633
23 431
-202
-0,9 %
Leff Armor Communauté
7 883
7 496
-387
-4,9 %
Kreiz-Breizh
6 562
6 251
-311
-4,7 %

Haut page

Indice de spécificité 2019

Comparativement à la France Métropolitaine et à la Bretagne, le département des Côtes d'Armor se caractérise par une forte spécialisation dans trois secteurs : l'Agriculture, la sylviculture et la pêche, la Fabrication de denrées alimentaires et la Construction (Source : Insee, RP). A l’inverse, d'autres secteurs sont moins développés dont la Fabrication de matériel de transport ainsi que de matériel électrique et électronique, l'Information et la communication, les Activités immobilières et les Activités financières et assurance.

 


Définition : L'indice de spécificité économique est le rapport, pour chaque secteur d'activité d'un territoire, entre le % des emplois du territoire dans l'activité et le % des emplois du ou des territoires de comparaison dans l'activité. Quand cet indice dépasse 1, l'activité est dite "surreprésentée" dans le territoire de référence. Il est égal à 1 si le secteur d'activité a la même importance dans les territoires comparés. Enfin, il est inférieur à 1 quand le secteur est moins développé.

haut page

Indice de concentration des emplois en 2019

La diminution des emplois compromet l’équilibre avec la population active et, plus globalement, l’attractivité des territoires concernés (Source : Insee, RP). Le taux d’attraction de l’emploi en Côtes d'Armor, ou indice de concentration de l’emploi, était de 95,9% en 2019 (99% en Bretagne). La majorité des territoires costarmoricains est qualifiée de "résidentiel". En effet, pour 294 communes du département, l’indice est inférieur à 1 (100%) et à 0,5 (50%) pour 192 communes (moins d’un emploi pour 2 actifs résidants). A l'inverse, 53 communes comptent davantage d’emplois que d’actifs résidants (indice supérieur à 1), l’emploi étant polarisé majoritairement dans et à proximité des principales villes et agglomérations du département.

Les évolutions intervenues depuis 2013 se sont traduites par une baisse de l'indice de concentration des emplois en Côtes d’Armor (-0,10 pt) ainsi que dans le Morbihan (-0,14 pt) alors qu'il est stable en Bretagne (+0,03 pt) et dans le Finistère (+0,03 pt), la hausse étant plus élevée en Ille-et-Vilaine (+0,08 pt). L’indice s’est dégradé dans 209 communes costarmoricaines, les plus fortes baisses étant préférentiellement concentrées dans la 2ème couronne des pôles urbains, en limite des territoires intercommunaux. Les hausses d'indice les plus significatives sont observées dans les communes déjà bien pourvues en emplois à savoir au sein des agglomérations (sauf exception comme à Lannion) ainsi qu’en secteurs littoraux ou rétro-littoraux, notamment au nord-ouest du département.


Définition : L'indice de concentration de l'emploi mesure le rapport entre le nombre d’emplois total d'un territoire et le nombre de résidents actifs occupés. Cet indicateur permet d'informer sur l’attractivité du territoire. Ainsi, plus le nombre d’emplois sur un territoire est inférieur au nombre de résidents ayant un emploi (indice de concentration faible), plus ce territoire est considéré comme "résidentiel".

Survolez la carte (animation)

Accès cartes Armorstat
Indice de concentration des emplois
Evolution de l'indice de concentration des emplois

 

Cartes complémentaires à celles d'Armorstat obtenues à partir du site Observatoire des territoires

      

3 des 8 EPCI costarmoricains, localisés dans la portion centrale des Côtes d’Armor, ont un indice de concentration de l’emploi supérieur à 1 : Loudéac Communauté-Bretagne Centre, Saint-Brieuc Armor Agglomération et Guingamp-Paimpol Agglomération. Leff Armor Communauté, seul territoire sur lequel les emplois ont diminué et les actifs résidents ayant un emploi ont progressé entre 2013 et 2019, se distingue par un indice relativement faible (seulement 60 emplois pour 100 actifs occupés résidents) et en baisse (-3,6 pts). Guingamp-Paimpol Agglomération se démarque à l'inverse par une hausse du nombre d'emplois et une diminution des actifs occupés résidents.

Sur le territoire de Lamballe Terre et Mer, le gain d'emplois est plus élevé que celui des actifs occupés (d'où une hausse de l'indice), situation inverse à celle observée sur le territoire de Dinan Agglomération. La baisse d'indice constatée pour Saint-Brieuc Armor Agglomération résulte d'une perte d’emplois supérieure à celle des actifs occupés. Pour les 3 autres EPCI, Lannion-Trégor Communauté, Loudéac Communauté-Bretagne Centre et le Kreiz-Breizh, l'indice de concentration des emplois progresse, les pertes d'emplois étant plus faibles que celles des actifs occupés résidents.

Haut page

Sphères présentielle et productive

Comme au niveau national, la majorité des emplois du territoire relève de la sphère présentielle qui concentre 64,3% de l'emploi total en 2019, soit 141 420 emplois. La sphère productive, par différence, représente un tiers de l'emploi total du département (35,7%), soit 78 424 emplois. Cette part est légèrement supérieure à celle du niveau national (34,9%) et breton (35,3%). Depuis 1975, la part de la sphère présentielle dans l'emploi total a progressé dans tous les territoires. En 44 ans, la hausse pour les Côtes d'Armor, mais également le Finistère, a été de 17 points, plus forte qu'au niveau régional (+15 points) et national (+13 points). On constate un renversement de tendance sur la dernière période, la part des emplois présentiels a diminuée dans tous les territoires. En 5 ans, la baisse a été de -0,5 point dans les Côtes d'Armor, identique à celle de la France métropolitaine et inférieure à celle observée en Bretagne (-0,6 point).

L'analyse territoriale montre un fort contraste entre le nord et le sud des Côtes d'Armor (Cf. cartes ci-dessous). La part des emplois de la sphère présentielle est souvent supérieure à 50% dans la partie nord. Dans certains territoires littoraux, c'est plus de 2 emplois sur 3 qui sont concernés. Au total, dans 206 communes Costarmoricaines (sur 348), au moins 1 emploi sur 2 est lié à la sphère présentielle (au moins 3 sur 4 emplois dans 59 communes).


Définitions : La partition de l'économie entre les sphères présentielle et productive permet de mieux comprendre les logiques de spatialisation des activités et de mettre en évidence le degré d'ouverture des systèmes productifs locaux. Elle permet aussi de fournir une grille d'analyse des processus d'externalisation et autres mutations économiques à l'œuvre dans les territoires. Les activités présentielles sont les activités mises en œuvre localement pour la production de biens et de services visant la satisfaction des besoins de personnes présentes dans la zone, qu'elles soient résidentes ou touristes. Les activités productives sont déterminées par différence. Il s'agit des activités qui produisent des biens majoritairement consommés hors de la zone et des activités de services tournées principalement vers les entreprises de cette sphère.

 

Survolez la carte (animation)

 

Accès cartes Armorstat
Part des emplois de la sphère présentielle dans l'emploi total

 

Cartes complémentaires à celles d'Armorstat obtenues à partir du site Observatoire des territoires

      

 

Haut page

Cadres des fonctions métropolitaines

En 2019, les Côtes d'Armor comptaient 13 225 emplois de Cadres des fonctions métropolitaines (CFM), soit 6% de l'emploi total, proportion inférieure à celles observées en région Bretagne (8,1%) et en France métropolitaine (11,4%). Les Côtes d'Armor représentent 12,3% des CFM bretons, contre 47,5% pour l'Ille-et-Vilaine, 23,2% pour le Finistère et 17% pour le Morbihan. Ainsi qu'à l'échelle nationale et régionale, le poids des CFM a fortement progressé depuis 1982 où il était seulement de 2,7%, moins cependant qu'en Bretagne (+5 points) et en France métropolitaine (+6).

En 2019, 124 des 348 communes Costarmoricaines ne comptaient aucun emploi de Cadres des fonctions métropolitaines. Parmi les autres communes, la proportion de CFM dans l'emploi total était supérieure ou égale à 10% dans 25 communes dont une part comprise entre 19 et 45% dans 5 communes seulement (Cf. cartes ci-dessous).


Définition : Les Cadres des fonctions métropolitaines recouvrent les emplois « stratégiques » plus spécifiquement présents dans les grandes aires urbaines. Il s’agit des cadres ou chefs d’entreprises de dix salariés ou plus des fonctions conception-recherche, prestations intellectuelles, commerce inter-entreprises, gestion et culture-loisirs. Cohérentes avec l'analyse fonctionnelle des emplois, cette notion remplace celle d’emplois métropolitains supérieurs auparavant utilisée à l'Insee.

Survolez la carte (animation)

 

Accès cartes Armorstat
Part des emplois des CFM dans l'emploi total

 

Cartes complémentaires à celles d'Armorstat obtenues à partir du site Observatoire des territoires

      

 

Haut page

> Tableau des EPCI Bretons

Cliquer sur un titre de colonne pour effectuer un tri - Positionner le curseur sur le tableau afin de visualiser l'ensemble des territoires

EPCI
Numéro
Nombre
communes
Emploi
2019
Evolution emplois
2013-2019
(en %)
Indice de
concentration
des emplois 2019
Evolution Indice de
concentration
des emplois 2013-2019
(en points)
BRETAGNE
53
1207
1329612
+2.1
99.0
0.0
COTES D'ARMOR
22
348
219800
-0.1
95.9
-0.1
Loudéac Communauté - Bretagne Centre
22
41
23431
-0.9
115.9
1.3
Kreiz-Breizh
22
23
6251
-4.7
96.4
1.2
Dinan Agglomération
22
64
32719
3.0
85.5
-0.2
Guingamp-Paimpol Agglomération
22
57
26424
0.2
100.7
1.8
Leff Armor Communauté
22
27
7496
-4.9
59.7
-3.6
Saint-Brieuc Armor Agglomération
22
32
66128
-1.1
111.6
-0.9
Lamballe Terre et Mer
22
38
23029
4.2
82.8
1.7
Lannion-Trégor Communauté
22
57
32674
-1.5
93.4
0.2
Brest Métropole
29
8
108184
1.9
130.4
2.0
CC Communauté Lesneven Côte des Légendes
29
14
8469
2.9
77.5
2.2
CC du Pays de Landerneau-Daoulas
29
22
16217
1.5
77.3
-0.6
CC du Pays des Abers
29
13
9509
-3.5
54.3
-4.2
CC du Pays d'Iroise
29
19
10030
3.5
50.8
0.0
CC Presqu'ïle de Crozon-Aulne maritime
29
10
9134
-6.6
111.3
-0.2
CC de Haute Cornouaille
29
11
4568
-3.9
80.8
-1.6
CC Monts d'Arrée Communauté
29
12
1762
-13.9
68.2
-5.3
CC Poher Communauté
29
11
7209
-0.2
124.6
4.2
CA Concarneau Cornouaille Agglomération
29
9
15367
0.4
81.2
-0.5
CA Quimper Bretagne Occidentale
29
14
55304
1.7
132.1
3.2
CA Quimperlé Communauté
29
16
17480
0.6
79.9
-0.9
CC Cap Sizun-Pointe du Raz
29
10
3667
-1.3
75.3
1.5
CC Douarnenez Communauté
29
5
7263
-6.7
113.4
5.1
CC du Haut Pays Bigouden
29
10
3984
1.7
53.4
-1.3
CC du Pays Bigouden Sud
29
12
10331
-2.1
78.9
-1.0
CC du Pays Fouesnantais
29
7
8472
-1.5
77.9
-4.0
CC Pleyben-Châteaulin-Porzay
29
17
8910
3.1
91.9
1.6
CA Morlaix Comunauté
29
26
24385
-3.7
101.5
-0.2
CC du Pays de Landivisiau
29
19
12539
-5.7
88.0
-5.4
CC Haut-Léon Communauté
29
14
12354
0.2
101.2
0.9
CC de Brocéliande
35
8
4372
11.6
50.3
0.6
CC de Saint-Méen Montauban
35
17
8366
4.5
70.9
-0.9
CC Montfort Communauté
35
8
7176
6.6
60.3
2.2
CA Fougères Agglomération
35
29
21914
1.1
96.9
1.0
CC Couesnon Marches de Bretagne
35
15
6599
-5.9
72.6
-5.8
CA Redon Agglomération
35
23
16898
1.8
94.5
0.3
CC Val d'Ille-Aubigné
35
19
9594
10.4
54.1
-0.1
CC Liffré-Cormier Communauté
35
9
8260
-0.1
65.2
-6.8
CC Pays de Châteaugiron Communauté
35
5
10454
10.1
79.3
-3.1
Rennes  Métropole
35
43
255757
6.8
131.8
0.7
CA du Pays de Saint-Malo Agglomération
35
18
36339
6.7
111.8
1.0
CC Bretagne Romantique
35
25
10127
8.6
65.9
2.6
CC Côte d'Emeraude
35
9
10233
5.1
91.6
-1.5
CC du Pays de Dol et de la Baie du Mont Saint-Michel
35
19
6914
3.7
75.4
0.5
CC Bretagne Porte de Loire Communauté
35
20
9098
1.1
63.3
-0.2
CC Vallons de Haute Bretagne Communauté
35
18
9026
0.0
45.0
-2.5
CA Vitré Communauté
35
46
36658
4.0
97.4
0.5
CC Au Pays de la Roche Aux Fées
35
16
7800
1.4
67.5
-1.3
CC Auray. Quiberon. Terre Atlantique
56
24
27672
1.3
82.3
-2.2
CC de Belle Ile en Mer
56
4
2039
1.0
96.7
-3.5
CC Roi Morvan Communauté
56
21
8008
-2.8
94.2
3.5
CA Lorient Agglomération
56
25
80778
-1.1
105.9
-0.7
CC de Blavet Bellevue Océan
56
5
4885
15.9
64.3
8.0
CC de l'Oust à Brocéliande
56
26
16739
-1.8
104.3
-0.2
CC Ploërmel Communauté
56
30
16233
-2.4
98.8
-1.2
CC Centre Morbihan Communauté
56
16
10788
0.5
94.2
-1.5
CC Baud Communauté
56
6
4381
1.6
65.7
-0.4
CC Pontivy Communauté
56
24
19996
0.0
108.3
-0.2
CA Golfe du Morbihan - Vannes Agglomération
56
34
73047
4.4
110.7
1.6
CC Arc Sud Bretagne
56
12
8052
4.5
76.7
0.5
CC Questembert Communauté
56
13
6445
0.6
67.1
-2.4

Haut page

> Retour navigation Atlas des Côtes d'Armor > Lien
> Voir aussi la Conjoncture économique et sociale du département > Lien