Atlas des Côtes d'Armor

> Le Tourisme

Mise à jour : 01/2020

> Retour navigation Atlas > Lien
> Voir aussi le volet d'Armorstat consacré à l'Observatoire du tourisme en Côtes d'Armor > Lien
> Voir aussi la Conjoncture économique et sociale du département et des EPCI des Côtes d'Armor > Lien

 

La France, 1er pays d'accueil de touristes étrangers au Monde

Ce secteur d'activités représente 7% du PIB national et 2 millions d'emplois directs et indirects. En 2017, selon l'INSEE, les différents types d'hébergements (hôtels, campings, hébergements collectifs...) ont accueilli sur le sol national 430 millions de nuitées de touristes français et étrangers, niveau record en hausse de 5,6% par rapport à 2016. Les 20 premiers départements touristiques de la métropole sont localisés sur les littoraux de la Méditerranée, de l'Atlantique et de la Manche.

Carte > Part des nuitées 2016 départements France

 

Les Côtes d'Armor, 17ème département d'accueil en 2017

Le tourisme, seconde économie des Côtes d'Armor après l'agroalimentaire, génère chaque année, toutes clientèles confondues (françaises et étrangères), un chiffre d'affaires de près d'1 milliard d'€ et représente près de 9% du PIB du département. 23 millions de nuitées touristiques ont été comptabilisées en 2018 soit 24% des nuitées en Bretagne (97 millions). Ce volume situe les Côtes d'Armor au 3ème rang régional derrière le Morbihan et le Finistère (Source : Flux touristiques BAT F. Marchand).

Au cours des années 2000, l'activité touristique a connu une période de recul (perte de 5 millions de nuitées à l'échelle régionale). Depuis 2013, la fréquentation est repartie progressivement à la hausse et a quasiment retrouvé son niveau antérieur. Cette tendance a été observée pour l'ensemble des destinations littorales françaises et suit l'évolution de comportement des Européens qui, sur la période 2008-2012, ont été moins nombreux à partir en vacances. Depuis 2013, la tendance générale s'est inversée grâce à la lente reprise économique.

 

Une activité touristique très marquée par les vacances et ponts

En 2018, la période estivale concentrait à elle seule 54% de l'activité touristique annuelle en Côtes d'Armor, proportion en baisse par rapport à 2000 (-4,4 % de nuitées, part en recul 3 points). Les bords de saison (vacances et ponts de printemps, arrière-saison d'été...), qui représentent 1/3 des nuitées, se sont renforcés (+ 19 % de nuitées, part en progression de 5,3 points). Les mois d'hiver ne génèrent que 14% de l'activité touristique. A noter l'impact significatif et croissant des jours fériés sur l'activité touristique des Côtes d'Armor, générateurs de courts séjours.

Tableau de bord > Evaluation des flux touristiques Côtes d'Armor

Publication > Le bilan de saison touristique 2018 en Côtes d'Armor

Publication > Accès à l'ensemble des études touristiques réalisées par Côtes d'Armor Destination (CAD)

 

NUITEES TOURISTIQUES
2000
2018
Evolution
2000-2018
Evolution
en %
Part sur
total 2000
Part sur
total 2018
Evolution
en points
Hors saison
3 252 334
2 783 490
-469 605
-14,4%
14,3%
12,1%
-2,2
Bords de saison
6 514 969
7 803 335
1 288 366
+19,8%
28,6%
33,9%
+5,3
Estivales
12 993 460
12 418 603
-574 857
-4,4%
57,1%
54,0%
-3,1
Total
22 760 763
23 005 428
+243 904
+1,1%
-
-
-

 

Haut page

7 313 emplois touristiques en moyenne annuelle en Côtes d’Armor

Ce secteur d'activités représente 3,7% de l’emploi total, salarié et non salarié, du département des Côtes d’Armor (Source : INSEE DADS 2011-2009) qui, lui-même, représente 16% de l’emploi touristique breton. Ce volume d'emplois est multiplié par 2,5 pendant la saison estivale au cours de laquelle il représente 5,4% de l'emploi total. En grande majorité salarié (79,8%), l'emploi touristique est majoritairement concentré dans les secteurs de l'hébergement et de la restauration (57%). A noter la forte saisonnalité de l'emploi touristique dans les grandes surfaces commerciales qui est multiplié par 12 au pic de la saison et représente 11% des emplois touristiques l'été.

EMPLOIS TOURISTIQUES PAR SECTEUR D'ACTIVITE
(Insee, DADS 2011)
Nombre d'emplois
en 2011
Part du
secteur
Saisonnalité
Hébergement
2 291
31,3%
2
Restauration, cafés
1 937
26,5%
2,5
Commerces non alimentaires
630
8,6%
3,6
Sports et loisirs
591
8,1%
2,2
Grandes surfaces
576
7,9%
12
Autres (artisanat, soins...)
204
7,8%
2,1
Patrimoine et culture
418
5,7%
2,6
Commerces alimentaires
157
2,2%
3,6
Offices de tourisme
142
2,0%
1,5

L'information en Côtes d'Armor des touristes et visiteurs est assurée par un réseau de 12 Offices de tourisme dont dépendent 53 sites d'accueil et de renseignement (Bureaux d'Information Touristique). Chaque année, ils répondent au total à plus de 420 000 demandes d'informations dont une très grande majorité (82%) se font directement aux guichets. 6 sites, situés principalement en secteur littoral, répondent annuellement à plus de 40 000 demandes et cumulent la moitié des demandes du département : Perros-Guirec, Dinan, Lannion, Paimpol, Erquy et Trégastel. La moitié de lieux d'information renseignent moins de 4 000 demandes par an et sont principalement situés en secteur rural.

Carte > Demandes en Offices de tourisme Côtes d'Armor

Haut page

72 sites culturels et de loisirs cumulent 2,4 millions de visites par an

L'offre de visites et de loisirs en Côtes d'Armor, importante et variée, est assurée par 235 prestataires (culture, sports, activités récréatives...), concentrés majoritairement en secteur littoral. Le département dispose notamment de 33 musées, 12 châteaux ouverts au publics, 24 parcs et jardins... 1/4 des sites affiche une fréquentation supérieure à 40 000 visiteurs et cumule 75% du total des visites comptabilisées dans le département. Les lieux les plus fréquentés sont les îles (Bréhat, Les 7 îles...), la Vallée des Saints à Carnoët, Le Fort la Latte à Plévenon... Le 1er musée du département en fréquentation est la Cité des Télécoms (Pleumeur-Bodou) avec plus de 84 000 visiteurs en 2018. 1/3 des sites ont une fréquentation inférieure à 10 000 visiteurs par an. Il s'agit essentiellement de musées et maisons d'interprétation du patrimoine situés souvent en secteur rural.

 

Carte > Sites culturels et de loisirs Côtes d'Armor

Haut page

Avec 375 252 lits touristiques (hors places en ports de plaisance), les Côtes d'Armor représentent 23% de l'offre d'hébergements de Bretagne

Compte-tenu des capacités d'accueil et d'hébergement recensées en Côtes d'Armor, la population du département peut augmenter d'environ 60% en haute saison estivale. Les résidences secondaires, au nombre de 55 654, concentrent les 3/4 des lits touristiques, les lits marchands (hôtels, campings, locations...) ne représentant que 25% de l'offre globale (Source : CAD, Inventaire communal 2019).

Publication > L'offre d'hébergements touristiques en Côtes d'Armor 2019

 

         

Publication > La fréquentation des hôtels en Côtes d'Armor 2019

Haut page

         

Publication > La fréquentation des campings en Côtes d'Armor 2019

 

67% de l'offre globale d'hébergement dans les communes littorales

Avec environ 22 000 lits chacune, les stations touristiques littorales de Saint-Cast-le-Guildo et d'Erquy sont les deux 1ères communes du département en offre d'hébergement, leur population pouvant être multipliée par 7 en haute-saison. Les communes rurales représentent 27% des lits touristiques, les 6% restants étant localisés en secteur urbain.

Les 7 386 hébergements marchands recensés dans le département représentent 1/4 des lits touristiques (96 980). Les 179 campings costarmoricains et PRL (Parcs Résidentiels de Loisirs) représentent à eux seuls près de la moitié (49%) des lits marchands : 47 421 lits en emplacements nus en chalets, mobile-home... Viennent ensuite le parc des 5 925 locations, meublés et gîtes labellisés, classés ou non (29% des lits marchands), puis les 196 hôtels (classés et non classés) et 14 résidences hôtelières ou de tourisme (11 639 lits, 12% des lits marchands) et, enfin, les structures d'hébergement collectif (Gîtes de groupe, Villages Vacances, Auberges de Jeunesse...) qui proposent 7 112 lits, soit 7% des lits marchands (Sources : CAD, Inventaire communal 2018).

Carte > Lits touristiques communes Côtes d'Armor

> Retour navigation Atlas > Lien
> Voir aussi le volet d'Armorstat consacré à l'Observatoire du tourisme en Côtes d'Armor > Lien
> Voir aussi la Conjoncture économique et sociale du département et des EPCI des Côtes d'Armor > Lien

Haut page