Atlas des Côtes d'Armor

> Marché du travail

Mise à jour : 04/2021

> Retour navigation Atlas des Côtes d'Armor > Lien
> Voir aussi la Conjoncture économique et sociale du département > Lien

Un taux de chômage départemental de 6,8%

Au 4ème trimestre 2020, le taux de chômage en Côtes d'Armor s'établissait à 6,8%, pourcentage en baisse de 0,2 point par rapport à celui du 4ème trimestre 2019 (Source : Direccte). Inférieur à la moyenne nationale, et comparable aux taux du Morbihan et du Finistère (6,7%), il reste supérieur à la valeur observée en Ille-et-Vilaine (6,3%). Analysé à l'échelle des zones d’emploi (nouveaux périmètres), il varie en Côtes d'Armor de 5% (ZE de Lamballe-Armor) à 7,7% (ZE de Guingamp).

Le taux de chômage baisse dans tous les territoires à un an d'intervalle. Cette baisse résulte principalement du fait que pendant le second confinement, entre le 30 octobre et le 15 décembre 2020, un nombre important de personnes ont basculé vers l'inactivité, faute notamment de ne pouvoir réaliser des recherches actives d'emploi dans les conditions habituelles.

TERRITOIRES
Taux de chômage
4e trimestre 2020
Evolution sur 1 an
France
7,7 %
- 0,1 pt
Bretagne
6,5 %
- 0,2 pt 
Côtes d'Armor
6,8 %
- 0,2 pt

 

Cartes complémentaires à celles d'Armorstat obtenues à partir du site Insee Statistiques locales

       

       

 

Haut page

48 942 demandeurs d’emploi de catégories A, B, C au 4ème trimestre 2020

La hausse de 2,7% du nombre de demandeurs d'emploi en Côtes d'Armor au 4ème trimestre 2020, par rapport au 4ème trimestre 2019 (+1 298 personnes inscrites), reste inférieure à celle constatée en Bretagne (+3,7%) et au niveau national (+4,8%). La tendance est particulièrement défavorable aux demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A) dont le nombre a progressé de 6,2% à un an d'intervalle, ainsi qu'aux jeunes de moins de 25 ans à la recherche d'un emploi (+4,7% catégories A, B, C) et aux demandeurs d'emploi de longue durée (+6,9% catégories A, B, C).


Définition : Les demandeurs d'emploi, tenus de faire des actes positifs de recherche d'emploi, relèvent des catégories A (sans emploi), B (ayant travaillé moins de 78 heures dans le mois) et C (plus de 78 h). Les données utilisées ici portent sur les demandeurs d'emploi inscrits en moyenne sur le trimestre à Pôle Emploi. Elles sont brutes et de légers écarts peuvent donc apparaître entre la somme des données individuelles et la série agrégée.

 

 

Cartes complémentaires à celles d'Armorstat obtenues à partir du site Observatoire des territoires

      

      

Haut page

Jeunes de moins de 25 ans : 14,2% des demandeurs d’emploi de catégories
A, B et C

Le nombre de jeunes demandeurs d'emploi en Côtes d'Armor (< à 25 ans) n'a pas cessé de progresser entre 2008 et 2015, pour décroître ensuite régulièrement jusqu'en 2019. Il a de nouveau sensiblement progressé en 2020 du fait des effets de la crise sanitaire liée à la Covid-19 : +4,7% entre les 4ème trimestres 2019 et 2020. Cette forte augmentation d'effectif tient principalement à l'arrivée sur le marché du travail de nombreux étudiants en fin de formation et au report ou à l'annulation de nombreuses embauches par les employeurs. Dans le même temps, le nombre de demandeurs d’emploi de 25 à 49 ans, en progression régulière depuis 2008 puis à la baisse en 2018 (-1,9%) et 2019 (-4,5%), a également augmenté en 2020 (+2%).

Seule catégorie dont l'effectif continue à progresser sur l'ensemble de la période de référence (cf. graphique ci-dessous), celle des seniors (+3,3%) qui représentent près de 28% des demandeurs d’emploi au 4ème trimestre 2020 contre 17% seulement au 4ème trimestre 2008. Concernant le chômage de longue durée (> à 1 an), 24 321 personnes (49,7% des demandeurs d'emploi) étaient inscrites à Pôle Emploi au 4ème trimestre 2020, soit 1 575 de plus qu'au 4ème trimestre 2019 (+6,9%).

 

Cartes complémentaires à celles d'Armorstat obtenues à partir du site Observatoire des territoires

      

                   

Haut page

Evolution des demandeurs d'emploi à l'échelle des territoires des
Côtes d'Armor

Entre les 4ème trimestres 2019 et 2020, les plus fortes augmentations relatives (en %) du nombre de demandeurs d'emploi (> à +10%) ont concerné une centaine de communes costarmoricaines dont 36 avec une progression supérieure à 20%. Elles sont majoritairement situées dans la moitié ouest des Côtes d'Armor (Cf. cartes ci-dessous). Ces progressions relatives, en apparence élevées, ne concernent toutefois qu'un nombre souvent limité de personnes. La trentaine de communes (33) ayant, à l'inverse, enregistré une forte baisse du nombre de personnes en recherche d'emploi (> à -10%) sont indifféremment localisées dans les portions ouest et est du département.

A l'échelle intercommunale, tous les territoires voient leur niveau de chômage progresser, à l'exception de Lamballe Terre et Mer (-1%). La hausse est particulièrement sensible pour Loudéac Communauté (+6,1%), Dinan Agglomération (+5,3%) et le Kreiz Breizh (+4,3 %). A titre de comparaison, au cours de la période précédente (entre les 4ème trimestres 2018 et 2019), toutes les intercommunalités avaient bénéficié d'une baisse de la demande d'emploi en particulier le Kreiz Breizh, Dinan Agglomération et Lamballe Terre et Mer.

Survolez la carte (animation)

Carte > Nombre demandeurs d'emploi inscrits en moyenne sur le trimestre communes Côtes d'Armor

Carte > Evolution nombre demandeurs d'emploi inscrits en moyenne sur le trimestre communes Côtes d'Armor

Carte > Part demandeurs d'emploi de moins de 25 ans communes Côtes d'Armor

Carte > Part demandeurs d'emploi seniors communes Côtes d'Armor

Carte > Part demandeurs d'emploi longue durée communes Côtes d'Armor

Carte > Evolution demandeurs d'emploi inscrits en moyenne sur le trimestre EPCI Côtes d'Armor

Carte > Part demandeurs d'emploi de moins de 25 ans EPCI Côtes d'Armor

Carte > Part demandeurs d'emploi seniors EPCI Côtes d'Armor

Carte > Part demandeurs d'emploi longue durée EPCI Côtes d'Armor

Publication > Le chômage des Seniors en Côtes d’Armor


> Retour navigation Atlas des Côtes d'Armor > Lien
> Voir aussi la Conjoncture économique et sociale du département > Lien

Haut page