Atlas des Côtes d'Armor "Structure par âge population"

Mise à jour : 01/2019

 

> A l’image de la population nationale et régionale, les habitants des Côtes d’Armor vieillissent

L’âge moyen des costarmoricains était de 44 ans en 2015 (42,9 ans en 2010), valeur assez nettement supérieure à celle de l'ensemble de la population bretonne (41,8 ans) et de France métropolitaine (40,7 ans).

 

Haut page

 

 

Haut page

Diminution de l'indice de jeunesse de la population des Côtes d'Armor

L’indice de jeunesse de la population costarmoricaine (0,73 en 2015 contre 1,76 en 1968 et 0,81 en 2010), plus faible que celui constaté dans les trois autres départements bretons, diminue progressivement.

 

Définition : L’indice de jeunesse d'une population est le rapport entre le nombre de personnes âgées de moins de 20 ans et celle de 60 ans ou plus. Il est un indicateur du niveau de vieillissement de la population. Supérieur à 1, l’indice marque la prédominance des personnes de moins de 20 ans sur celles de 60 ans ou plus. Plus l’indice est élevé et plus la population est jeune, plus il est faible et plus la population est âgée. L’indice de vieillissement est le rapport entre le nombre de personnes âgées de 60 ans et plus sur celles de moins de 20 ans.

 

 

 

 

Carte > Indice de jeunesse population communes Bretagne

Carte > Indice de jeunesse population EPCI Bretagne

Haut page

Les territoires les plus « jeunes » des Côtes d'Armor sont majoritairement localisés dans la moitié nord du département

Les communes concernées sont généralement situées en périphérie des grandes agglomérations (Lannion, Guingamp, Dinan et surtout Saint-Brieuc) ainsi que dans les espaces intermédiaires entre ces agglomérations, notamment entre Saint-Brieuc et Guingamp. A l’inverse, les communes caractérisées par des populations âgées (60 ans ou plus) sont localisées pour l'essentiel dans la moitié sud des Côtes d’Armor, ainsi que dans une partie du Trégor à la jonction avec l’Argoat. Les communes littorales et la plupart des communes rétro-littorales sont également concernées.

 

Carte > Indice de jeunesse population communes Côtes d'Armor

Carte > Evolution indice de jeunesse population communes Côtes d'Armor

 

Les évolutions démographiques intervenues entre 1968 et 2015 à l'échelle des EPCI costarmoricains ont conduit à une forte diminution de l'indice de jeunesse au cours des dernières décennies. Alors que l'ensemble des territoires intercommunaux affichait un indice supérieur à 1 en 1968, voire à 2 (Saint-Brieuc Armor Agglomération), tous sont passés sous le seuil d'équilibre en 2015 (proportion des jeunes de moins de 20 ans inférieure à celle des 60 ans ou plus). La baisse d'indice a été particulièrement sensible sur les territoires de Saint-Brieuc Armor Agglomération (-1,47), Dinan Agglomération (-1,11), Loudéac Communauté (-1,02) et de Lannion-Trégor Communauté (-0,98).

 

Carte > Indice de jeunesse population EPCI Côtes d'Armor

Carte > Evolution indice de jeunesse population EPCI Côtes d'Armor

 

Haut page

> En 2015, le taux de dépendance économique était en moyenne de 120 % en Côtes d’Armor

Les costarmoricains en âge de travailler en 2015 (271 466 âgés de 20 à 59 ans) étaient moins nombreux que la somme des jeunes de moins de 20 ans (137 940) et des personnes de 60 ans ou plus (188 950). Le rapport en Côtes d'Armor entre ces populations considérées statistiquement comme actives et inactives est assez sensiblement plus élevé (120%) que la moyenne régionale (105%) ou nationale (France métropolitaine : 97%).

Depuis 2010, ce taux de dépendance économique a progressé partout en Bretagne mais plus sensiblement en Côtes d’Armor et Morbihan (hausse > à 10 points). Ces deux départements ont bénéficié d’une progression de leur population jeune mais surtout de leur population âgée alors que, dans le même temps, le nombre d'habitants dans la tranche des 20 à 59 ans diminuait.

 

Définition : Le taux de dépendance économique est le rapport entre la population des jeunes et des personnes âgées (moins de 20 ans et 60 ans ou plus) et la population en âge de travailler (20 à 59 ans). Il permet d’appréhender la charge, en termes économiques, que représentent les jeunes et les personnes âgées, par rapport à la population en âge de travailler. Il est défavorable (ou « fort ») lorsqu’il est supérieur à 100, c’est-à-dire lorsqu’il y a davantage de jeunes et seniors que de personnes en âge de travailler.

 

Carte > Taux de dépendance économique départements France

Carte > Taux de dépendance économique communes Bretagne

Carte > Taux de dépendance économique EPCI Bretagne  

 

Une large majorité des communes des Côtes d'Armor (284) affiche un taux de dépendance économique supérieur à 100%, voire à 140% pour 53 d’entre elles. Ces dernières sont localisées majoritairement en secteur littoral ainsi que dans la portion sud du département, un vieillissement plus marqué de la population étant à l’origine de cette situation. La part des habitants de 60 ans et plus y est en effet supérieure à 35% (à l'exception de Trévérec : 28 %) voire, pour la plupart d’entre elles, à 40% (40 sur 53). Seulement 64 communes ont un indicateur favorable (< à 100%), dont 13, situées en périphérie des grandes agglomérations, affichent un taux inférieur à 90%.

 

Carte > Taux de dépendance économique communes Côtes d'Armor

Carte > Evolution taux de dépendance économique communes Côtes d'Armor  

 

> Le taux de dépendance économique à l'échelle des territoires intercommunaux costarmoricains est partout supérieur à 100

Il est particulièrement élevé pour 4 des 8 groupements intercommunaux : Lannion-Trégor Communauté, Guingamp-Paimpol Agglomération, le Kreiz-Breizh et Dinan Agglomération. Dans ces territoires, le poids des plus jeunes (considérés comme inactifs) et des personnes en âge de travailler est moindre que celui constaté dans les autres EPCI alors, qu'à l'inverse, celui des personnes âgées y est plus important. La portion centrale du département apparaît plus favorisée : Saint-Brieuc Armor Agglomération, Leff Armor Communauté ainsi que Lamballe Terre et Mer. Si la part de la population âgée de moins de 20 ans (> à 24%) ainsi que des habitants de 20 à 59 ans (> à 46%) y sont plus élevées, celle des plus de 60 ans y est aussi plus faible (28 à 30%).

Les évolutions intervenues depuis 2010 se traduisent par une dégradation du taux de dépendance économique. Les 5 Communautés d’agglomération costarmoricaines, notamment Lannion-Trégor Communauté, sont davantage impactées (hausse de l'indicateur > à + 10 points). Si l'évolution de la part des jeunes diverge selon les territoires (en hausse seulement pour Lamballe Terre et Mer, Leff Armor Communauté et Loudéac Communauté), l'évolution des deux autres tranches d’âges est similaire pour tous les EPCI. Partout, le poids des personnes en âge de travailler (20-59 ans) a diminué alors que celui des personnes de 60 ans ou plus a progressé.

 

Carte > Taux de dépendance économique EPCI Côtes d'Armor

Carte > Evolution taux de dépendance économique EPCI Côtes d'Armor

Haut page

 

Navigation dans l'Atlas des Côtes d'Armor :
TERRITOIRES - INFRASTRUTURES   ECONOMIE - EMPLOI  

Organisation territoriale, zonages - Infrastructures...

 

Etablissements - Emploi -Marché du travail - Commerce extérieur...

 
DEMOGRAPHIE - POPULATION   FILIERES ECONOMIQUES  

Evolution de la population - Densité - Soldes naturel et migratoire - Structure par âge - Ménages - Actifs occupés - Logements - Enseignement supérieur et recherche...

 

Agriculture - Industrie - Construction - Secteur tertiaire - Agroalimentaire - Mer - Tourisme...

 

> Atlas des Communautés de communes et d'agglomérations des Côtes d'Armor > Lien

Haut page